Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 août 2017

Express / CANAM clap de fin dans la presse régionale

NOTE publiée il y quelques jours pour laquelle j'ai changé la médiocre photo de l'article que vous trouverez ici-même bien mieux scanné...

 

Bonjour à toutes et tous !

Via sa correspondante locale que je remercie, le COURRIER CAUCHOIS - hebdomadaire régional - du présent 28 juillet m'a fait l'honneur de ses colonnes.

Il est toujours positif de parler de sa nouveauté en cours même si, je suis réaliste, cela ne génère pas forcément un afflux de masse de commandes.

Toutefois, plusieurs commandes ont déjà été enregistrées comme suite de la chronique parue dans le magazine ECHAPPEMENT CLASSIc de août 2017 paru le 22 juillet dernier.

Philippe Vogel, Canam, Beuttler, Rouen, Dépinay

Voici quelques réflexions sur le sport automobile actuel :

- le HALO imposé aux monoplaces de Formule 1 dès 2018 est une espèce de cage en forme d'armature supérieure de tong ; il est censé protéger la tête du pilote en cas de choc ou d'objet volant non identifié... C'est une horreur esthétique de plus qui s'invite au bal de la laideur des F1, même si les ailerons arrière élargis et les roues arrière plus larges ont freiné le mouvement en 2017...

à voir et à lire > https://www.lequipe.fr/Formule-1/Actualites/Pourquoi-le-systeme-de-protection-halo-suscite-tant-de-critiques/819808

- Porsche quitte l'endurance en catégorie LMP1 hybride ; c'est plus rapide que prévu - fin 2018 - mais c'est l'ordre des choses pour l'une des marques de prestige qui gère son activité sportive dans un souci de rentabilité des ventes in fine. La marque allemande file en Formule E(lectrique) et c'est un signe évident de l'adaptation des constructeurs aux tendances lourdes de l'évolution de la technique automobile. Après le retrait d'Audi en 2017, celui de Porsche semble laisser seule Toyota en LMP1 hybride mais il ne serait pas surprenant que la firme nippone renonce aussi, faute d'adversaire crédibilisant ses efforts. Quel sera donc le plateau de pointe au Mans en 2018 ? Attendons et voyons ! 

- Le Normand Pierre Gasly en Formule 1 en 2018 - voire avant fin 2017 - est une hypothèse qui semble pouvoir se confirmer. Voyons comment évoluera le jeu des chaises musicales dans les écuries aux pilotes pas sûrs d'être renouvelés, chez Toro Rosso et Renault par exemple.

Je vous souhaite une belle fin de semaine en espérant que le résultat du Grand-prix de Hongrie sera surprenant : Ricciardo ou Raikkonen victorieux serait une bonne nouvelle !

Bien vélocement ! Philippe Vogel 

Vogel, canam

Écrire un commentaire